Raku

Bouclier

Le RAKU: (joie et félicité):

 

Cette technique nous vient du Japon, au XVIéme siècle. Un potier coréen du nom de Chojiro, reçu commande d'un maître de thé et philosophe "wabi" (beauté glacée et flétrie) Sen Rikyû, d'un bol (chawan) à thé. Ce bol devait éveiller les cinq sens à celui qui le tiendrait dans les mains, par la qualité de sa terre et la simplicité de sa mise en oeuvre. Un bol rustique et raffiné, dont la forme a été façonnée par Chojiro à même sa main.

 

lorsque je découvris le Raku, en 1979, j'entendis ce merveilleux conte:

"Le potier se leva un matin pour aller méditer au bord du lac. Il prit dans ses mains la boue de la berge et façonna un bol qu'il ramena à l'atelier. la forme était rude et la terre brute. Il posa son bol au soleil, puis vaqua à ses occupations quotidiennes. Après la pose de la mi journée, il alluma son four. la température montait et en fin d'après midi, le four était chaud, rouge comme la cerise. Il prit son bol, le déposa dans les cendres de l'alandier, et le laissa chauffer très vite. Lorsque le bol prit la couleur du feu , il le retira pour y verser de l'eau de la source voisine. Celle ci se mit à frémir, alors il déposa à sa surface quelque poudre de thé. Une fois celle-ci déposée au fond du bol, il le porta à ses lèvres. Tout en humant les senteurs qui s'en dégageaient, il contempla le bol dans le silence de cet instant paisible, en méditant sur la journée qui venait de s'écouler: Le Raku était né."

 

Je rencontrais le Raku à travers une bien belle histoire, qui me rappelait tout ce que le potier doit à la Terre, et aux éléments. Mon maître R. BEN LISA, ne le percevait pas comme cela: un jour , alors que je lui dis que je voulais faire du Raku, il me dit :" Pierre le Raku c'est de la merde! ne fais pas du Raku c'est de la merde, car la raco en Provençal c'est de la merde. C'est la lie du vin que l'on jette lorsqu'on peut plus rien en tirer". Je ne compris que plus tard que c'est dans le meilleur fumier que poussent les plus belles plantes.

Mes premiers Rakus furent avec la terre réfractaire de Matton à Uzès. les enfumages étaient à base d'huile de vidange, d'herbes, plastiques... puis j'optais pour des supports en béton réfractaire que j'émaillais avec des roches cristallines broyées.beton refractaire émaillé granit de lozère, cuivre

à suivre....

René m'avait parlé des monts Lozère, en 1981 je partis faire une randonnée riche d'enseignements en ces lieux.. la découverte fut riche de rencontres à l'Hôpital, ferme où je pus rencontrer des paysans qui parlaient encore en provençal. Nous partageâmes notre amour pour la nature et je fus étonné que l'on puisse encore vivre en des lieux perdus comme cela . Le miel était délicieux, tout autant que notre discution en patoi. Je m'engageai alors vers les sources du Tarn, à la découverte de ces mystèrieux granits, à travers lesquels coulait la source. Les mots ne peuvent décrire les sensations, les odeurs, les couleurs des lychens...

Au retour, je parlais à René de la Bretagne, pour lui dire qu'au pays de mes ancêtres existait un lieu tout aussi magique: la côte de granit rose, à Ploumanac'h, et surtout la vallée des traouièro.

Pièces Raku

Construction d'un four à Raku

Cuisson Raku

Horaires d'ouverture :

Jeudi

Vendredi

Samedi

9H00 à 12H00

14H00 à 19H00

 

Visite sur RDV.

Tél : 06.84.27.48.09